Projet Pédagogique

Présentation et projet pédagogique
de La Presqu'île à tue-tête

Introduction | historique

 

Fondée en 2003, l'association « La Presqu'île à tue-tête » est née d’une volonté collective de soutenir le développement des pratiques culturelles et artistiques auprès de tous les publics, de favoriser la bonne entente entre ses membres et de créer du lien social et intergénérationnel à travers une pratique artistique. C'est un lieu de transmission vocale et musicale, d’échange et de partage, ouvert à tous les publics, chaleureux et convivial, où petits et grands, musiciens débutants, initiés et /ou confirmés sont accueillis, orientés et accompagnés dans leurs projets personnels.

Séverine Cordier, auteur-interprète, musicienne, dès le plus jeune âge, égraine les scènes bretonnes durant plus de 10 ans. Après l'obtention de son baccalauréat scientifique, Séverine abandonnera la faculté de médecine pour devenir Intermittente du spectacle. Les difficultés de ce monde musical la contraindront à s'orienter vers un travail lui permettant de s'installer. C'est à la crèche des p'tits pieds à Tréguier qu'elle débutera avec un CDD de 2 ans. Elle y animera entre autres des activités d'éveil musical pour les tout-petits. Sa route se poursuivra ensuite dans les écoles de Pleudaniel et Pleumeur-Gautier en contrat emploi jeune pour animer des activités musicales, chorales, informatiques ainsi qu'un soutien scolaire adapté et individualisé aux enfants. A l'issue de ce contrat dans l'éducation nationale, l'ensemble des parents, enseignants et élus des deux communes, souhaitant poursuivre cette ouverture musicale avec les qualités de transmission de Séverine, se mobilise et créée l'association La Presqu'île à tue-tête. La directrice, au centre du projet, est très vite sollicitée pour que les adultes puissent également profiter de ses compétences. Une transmission adaptée à un large public se met en place avec l'ouverture d'ateliers enfants et adultes.

 

  • Pour les enfants

Des ateliers d’éveil musical sont proposés afin de développer leur écoute, leur motricité et leur créativité. Séverine Cordier établit un lien privilégié avec eux et créent des activités ludiques en respectant leurs rythmes au moyen d’instruments adaptés et variés. Naît très naturellement une ouverture d'esprit et de curiosité. Nous y favorisons la socialisation, la capacité cognitive liée à la pratique de la musique, dans le plaisir, avec un engagement corporel et émotionnel.

Les méthodes pédagogiques mettent en avant l'importance du groupe (de la place de chacun), des échanges de savoirs, du soutien, du tutorat. Les enfants sont sensibilisés via l'expérimentation de multiples instruments. Tout est adapté aux âges, capacités du groupe et de chacun. Les temps d'apprentissage sont courts, variés et répétés. Chaque année, le fil conducteur se déroule autour d'une création d’œuvre, mise en scène et représentation scénique. La priorité est donnée à la confiance en soi, à l'estime de soi.

 

  • Le jardin musical (2ans-4 ans)

  • Les musiciens en herbe (4 ans-7 ans)

  • Les mômes musiciens (7 ans-11 ans)

     

Séverine est particulièrement attentive au rythme de chaque enfant en respectant ses capacités et ses désirs. Ils peuvent ainsi aborder chaque étape de leur apprentissage avec confiance et sérénité.

Nous avons également multiplié nos actions à destination des enfants sur le territoire en intervenant directement dans les écoles, La directrice étant agréée par l’éducation nationale.

 

    • Pour les adolescents et les adultes

Des ateliers « collectifs » sont proposés. Chaque choriste peut élaborer « son parcours » et bénéficier de conseils qui le guideront dans la réalisation de ses objectifs. Néanmoins, la notion de groupe est indispensable dans les apprentissages proposés. Séverine Cordier met l'accent sur l'engagement corporel, rythmique et émotionnel. Les notions d'interprétation sont dominantes.

La cohérence du projet associatif, son originalité et sa richesse résident dans sa capacité à réunir ses adhérents, à provoquer des rencontres et à établir du lien social. A ce titre, la multiplication des échanges est un objectif essentiel de l’association, sa clef de voûte et sa raison d’être.

L’assiduité aux répétitions hebdomadaires est fortement conseillée, même si elle n'est pas une obligation à la bonne intégration dans le groupe.

Deux projets se distinguent véritablement.

 

  • Le gospel : Les « Mauve your body » se réunissent chaque vendredi de 18h45 à 20h15 et le premier mardi de chaque mois (hors vacances scolaires ou événement associatif). La transmission orale est à la base de tous les apprentissages. Les textes fournis doivent très vite être abandonnés au profit de l'engagement corporel. Les chorégraphies et déplacements constituent la singularité du groupe. L'harmonie (3 ou 4 voix ) est prédominante et la représentation apparaît comme finalité de l'apprentissage. De nombreuses participations à des concerts à but caritatif, à des cérémonies diverses ou des concerts sont proposées au cours de l'année. Un répertoire conséquent est mis en place et un « noyau dur » de choristes soutiennent les « débutants » permettant ainsi d'assurer les prestations annuelles. Une à deux master classes viennent ponctuer l'année, un moment de travail intensif et/ou de rencontre avec des musiciens / chanteurs d’horizons différents. Ce sont des moments incontournables, conviviaux et intergénérationnels, l'occasion de nouer des amitiés et d'échafauder des projets musicaux. La bonne humeur est de rigueur.

  • La chorale «chansons françaises» réunit une cinquantaine de choristes qui participe au montage d'un grand spectacle musical tous les trois ans. On y découvre sa propre voix dans un souffle commun. La chanson française est constituée d'un répertoire de reprises ou de créations, agrémenté de mises en scène facétieuses dont Séverine Cordier a le secret. Il est indispensable pour les choristes de partager leur travail en se produisant devant un public dans de très bonnes conditions. Cela crée une émulation contagieuse, motive et suscite les rencontres, resserre les liens entre les chanteurs(euses) et apporte du dynamisme ainsi qu’un certain rayonnement à la structure. Se produire sur scène constitue également un aboutissement dans le parcours proposé. Les deux premières années d'apprentissage permettent une implication amoindrie, cependant les six mois précédents la première représentation doivent entraîner une assiduité aux nombreuses répétitions hebdomadaires ainsi qu'aux week-end de mise en scène organisés régulièrement. Le dépassement de soi est de rigueur ainsi que la découverte de ses limites et de ses capacités.

 

Le projet de l'association est une aventure humaine fidèle au désir originel de ses membres fondateurs et répondant aux attentes de ses adhérents. Leurs témoignages nous motivent à œuvrer pour l’amélioration constante du projet afin d’être au plus près de leurs besoins.
Nos compétences acquises au fil des années nous permettent de répondre aux demandes de la collectivité et élargissent du même coup nos champs d’actions, échanges fructueux bénéficiant à un large public. La mixité accrue au sein même de l’association montre bien que la musique accorde nos différences et joue un rôle fédérateur dans la vie locale. Les portes de la presqu'île à tue-tête sont grandes ouvertes pour celles et ceux qui souhaitent partager leur passion commune du chant, du rythme, de l'harmonie et de l'esprit de groupe.

Contactez nous

© 2016 La Presqu'île à Tue Tête 

La Presqu'île à Tue Tête 

Communauté de Communes // Kérantour 

22740 Pleudaniel

Tél : 06 27 28 35 32  //  Mail : asso.presquile@laposte.net